Hommage à LA voix du cyclisme

Publié le par leventoutadroite.over-blog.com

Daniel Mangeas Si l'on peut objectivement comprendre l'excitation que procure, pour les cyclistes, le franchissement d'une simple ligne de peinture blanche à l'arrivée d'une course, on arrive plus difficilement à comprendre la ferveur du public qui attend le sprint final ou l'arrivée en solo du 1er à cette dite ligne d'arrivée.

Le public n'a rien à y gagner, néanmoins, chaque individu ayant vécu, un jour, une arrivée d'une étape du Tour de France ou d'une classique, vous dira qu'il a ressenti de l'excitation, une montée d'adrénaline, une augmentation du rythme cardiaque et une folle et incontrolable envie de hurler et de taper des mains pour encourager les participants.

L'arène que représente les derniers kilomètres avant la ligne décisive, est le nouveau colisée de ces gladiateurs des temps "modernes" qui se battent, non plus pour avoir la vie sauve mais pour la victoire, le prestige, la gloire et l'argent.

Mais pour que cette ferveur soit à son comble, il faut attiser la foule, exciter le peuple, chauffer la salle !
En attendant le moment de vérité final, des heures et des heures durant, Daniel Mangeas parle, commente, décrit, informe les spectateurs présents, sans relâche depuis 1974 !!!
36 ans de carrière de commentateur cycliste !!!
Une véritable enCYCLOpédie humaine (qui n'a jamais aussi bien porté son nom) sur le monde de la petite reine !
Culture cycliste différente de Jean Paul Ollivier à qui nous pouvons aussi rendre hommage d'ailleurs.
A la différence de ce dernier, Daniel Mangeas reussit depuis toutes ces années à transmettre sa passion sportive, sa culture cycliste et surtout, surtout de l'émotion auprès des spectateurs !
Sur les derniers kilomètres, le débit verbal augmente de façon fulgurante, sans bafouiller, sans raconter n'importe quoi et sans paraitre aussi débile que certains commentateurs footballistiques qui se couvrent de ridicule par des onomatopées farfelues.
Les derniers mètres défilent à près de 60 km/h ainsi que la vitesse des commentaires et le niveau sonore de la voix.
Le public est comme transcendé par la voix associée au passage cométaire des cyclistes eux aussi au paroxisme de l'excitation du franchissement du ruban blanc synonyme de victoire mais surtout de fin de l'épreuve physique.
Imagineriez vous, cette ligne fatidique sans applaudissements, sans cris, sans LA voix...
Imaginez vous sourd...
Vivriez vous aussi intensement ce moment ?
Avez vous déjà été spectateurs d'une course d'amateurs ou d'un critérium d'après tour dans une campagne reculée de Belgique ?
Avez vous été aussi excité par l'arrivée ?
Je connais votre réponse
Alors MERCI Mr Mangeas pour vos services depuis tant d'années et des émotions que vous arrivez à créer sur les lignes d'arrivées de chaque course que vous commentez.

Laurent, on compte sur ton talent d'imitation pour nous faire une démo sur les pentes du Ventoux !!!

Fab
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

leventoutadroite.over-blog.com 13/02/2010 19:46


Daniel Mangeas , la voix incontournable du milieu cycliste et commentateur officiel de "la grande boucle" depuis 1974.....!!!!
J ai postulé pour sa succession .MDR